Autisme : ce qui change avec le numérique

entretien avec Olivier Joubert, responsable du Projet Education Specialisée – Aldebaran

Je supervise les marchés de l’éducation spécialisée et normale pour le primaire pour Aldebaran, entreprise française développant des robots humanoides sociaux. J’ai pris part pour la première fois à la cause de l’autisme alors que j’étais chercheur en sciences cognitives au cours de mon doctorat en Neuropsychologie à Toulouse et de mon Post-Doctorat au MIT, Boston. En 2011, j’ai rejoint Aldebaran dans le but de tirer parti des caractéristiques technologique et sociale de NAO pour offrir un nouveau outil ludo-éducatif adapté aux besoins des enfants avec autisme. Le temps de comprendre en profondeur les besoins des professionnels exposés à l’autisme, de développer une bibliothèque d’applications comportementales adaptées aux objectifs d’apprentissage des enfants, et nous lancions une offre disponible aux institutions éducatives et de santé en France et en Europe.

Qu’allez-vous présenter au séminaire ITASD 2014 Paris ?

En 2012, nous avions démontré le premier prototype de NAO pour l’éducation spécialisée. Je suis impatient de dévoiler les progrès accomplis depuis. Avec NAO à mes côtés, nous vous montrerons quelques exemples d’applications que nous proposons à nos utilisateurs après avoir été testées dans nos écoles partenaires. Pour le public, les robots au service de l’éducation sont encore une science-fiction. Nous présenterons des vidéos illustrant les interactions qui ont aujourd’hui lieu dans les écoles entre des enfants autistes, NAO et leurs enseignants, en activité de groupes ou en face à face. Des enseignants et directeurs d’écoles spécialisées témoigneront de leurs expériences avec NAO : comment l’arrivée de ce nouveau assistant et compagnon robotique a impacté les enfants aussi bien que l’écosystème de l’école. Et bien sûr, nous ne souhaitons pas nous arrêter en si bon chemin ! Le futur de NAO pour l’autisme se dessine déjà ! Nous vous présenterons brièvement du projet collaboratif européen DREAM qui vise à rendre NAO plus attentif à l’état cognitifs des enfants avec qui il interagit avant de discuter du support plus direct qu’il pourra bientôt apporter aux familles.

En quoi cette solution/initiative, aide les personnes atteintes d’autisme et leur famille ?

NAO est un nouvel outil éducatif unique au service des enseignants et de leurs étudiants. Bien sûr, il n’est pas la solution miracle à l’autisme mais il a déjà permis à des enseignants de connecter avec des enfants difficilement accessibles jusque-là. Pour moi, NAO, c’est une forme de médiateur…une clé ! Qui peut ouvrir une porte dans l’esprit de beaucoup de jeunes enfants autistes… Captivé par ce nouveau compagnon technologique, ils prennent confiance et osent d’avantage sans peur d’être jugé. Mais le plus important, c’est que ces nouvelles compétences apprises sont par la suite généralisées aux interactions avec d’autres êtres humains. Ainsi a-t-on vu un enfant autiste à l’université de Notre Dame dire « Bonjour Papa » pour la première fois à son père après avoir appris à dire « bonjour » à NAO. Il y aussi Lucas dans notre école de Boston qui voulait tant faire NAO danser qu’il a finalement dit ses premiers mots « NAO, danse ». Et puis finalement, le plus important dans ce projet, c’est de voir la plupart de ces gamins heureux, impatient de voir leur tour venir pour jouer avec NAO ou pour lui dire au revoir en partant.

Quel est l’avantage pour vous ou pour votre organisation ?

Aldebaran s’est toujours inscrit dans le développement de robots émotionnels pour servir le bien-être de l’humanité, et de fait, s’impliquer pleinement dans les progrès de l’éducation et de la santé est crucial pour nous. Cela est pour nous bien plus que des mots. Cela représente l’âme de notre entreprise ainsi que nos valeurs individuelles. Bien sûr, nous pourrions difficilement nous impliquer autant sur un marché qui ne serait pas économiquement prometteur. Après tout, il ne sert à rien de développer un outil qui ne puisse être utilisé par la communauté. Dans ce sens, nous continuons à réduire chaque année le prix de nos technologies pour qu’elles puissent dans un futur proche faire partie de la vie de tout un chacun. Quant aux bénéfices que m’apporte ce projet à titre individuel ? La fierté d’avoir un métier unique, le doux sentiment de pouvoir révolutionner le monde de l’éducation qui doit continuer à s’adapter aux besoins du 21eme siècle, et surtout le plaisir de pouvoir potentiellement aider des milliers d’enfants et de familles…
Voir des étoiles dans les yeux des enfants qui rencontrent NAO pour la première fois, cela n’a pas de prix !

Pied de page